Enquête sur la pratique physique et sportive dans l’enseignement supérieur

#etudiants

#milieuuniversitaire

#etudiants

#milieuuniversitaire

Année :
2021-2022

Porteur :
Onaps, ANESTAPS

Partenaires :
ministère des Sports et des JOP, MESRI

Etat du projet :
En cours

Présentation du projet

Contexte

Plusieurs études réalisées ces dernières années soulignent le manque d’activité physique et sportive des jeunes et son impact sur leur santé. Cependant, aucune donnée n’a été établie à l’échelle nationale sur la pratique d’activité physique et sportive des étudiants dans le système universitaire, et le déterminants de cette pratique.

Pour pallier ce manque d’informations, l’Onaps et l’Association Nationale des Etudiants en STAPS (ANESTAPS) ont réalisé entre janvier et fin mars 2022 une enquête ayant pour finalité de proposer des solutions pour faciliter la pratique d’activités physiques et sportives dans le cadre universitaire.

Cette enquête devrait permettre d’établir un constat sur les pratiques et les freins à la pratique des étudiants, et d’en ressortir des positions qui seront portées auprès des acteurs de l’enseignement supérieur et du sport universitaire.

Ce travail a reçu le soutien du ministère des Sports et des Jeux Olympiques et Paralympiques, et a été placée sous le haut-patronage du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Objectifs

Evaluer la pratique d’activités physiques et sportives des étudiants dans le système universitaire, ainsi que les facteurs impactant cette pratique.

Avancées du projet

L’enquête était ouverte à tous les étudiants d’universités et d’écoles publiques françaises, quels que soient leur âge, leur région, et leur pratique d’activité physique ou sportive, même si elle était inexistante. Les étudiants en formations dans des lycées (BTS, CPGE) ou en écoles privées n’étaient pas concernés.

Près de 20 000 étudiants ont répondu à l’enquête dans toute la France entre janvier et mars 2022. L’analyse des données collectées est en cours. Les résultats seront disponibles cet automne, accompagnés de propositions pour faciliter les pratiques d’activités physiques et sportives dans le cadre universitaire.